SuPr3m3.tv http://supr3m3.tv unBoxing, tests, critiques, guides, tutos, crypto monnaie et jeux vidéos! Thu, 19 Oct 2017 15:02:06 +0000 fr-FR hourly 1 https://i1.wp.com/supr3m3.tv/wp-content/uploads/2016/07/cropped-suprafamily.png?fit=32%2C32 SuPr3m3.tv http://supr3m3.tv 32 32 133410600 Aherys et Millenium, pour la France https://www.esix.fr/article/aherys-et-millenium-pour-la-france https://www.esix.fr/article/aherys-et-millenium-pour-la-france#respond Thu, 19 Oct 2017 15:02:06 +0000 https://www.esix.fr/article/aherys-et-millenium-pour-la-france

Il a connu la toute première saison de Pro League avec Epsilon, participé à l’incroyable ascension d’unKnights jusqu’à cette même compétition – en début de Year 2 – et fait désormais parti de l’équipe Millenium, avec laquelle il est sur le point de disputer une rencontre déterminante face aux Finlandais de ENCE. Le but est simple : se qualifier pour la grande phase finale de Sao Paulo et comme la saison passée, devenir la seule équipe de l’hexagone opposée aux meilleurs blasons mondiaux. Eric « Aherys » Rajot nous promet une rencontre spéciale et de tout faire pour représenter au mieux la France. 

 

 

 

ESIX : Comment avez-vous accueilli la disqualification de beGenius, qui indirectement vous a replacé dans la course aux playoffs ?

Aherys : Bah, pour nous c’était une surprise complète en fait, on ne s’y attendait pas. On va dire que c’était une chance qui nous est tombée dessus. Il n’y a pas vraiment d’avis ou de ressentit là-dessus, nous on nous dit qu’on peut jouer à nouveau, bon ben.. Let’s go.

 

Peux-tu faire un bilan de la phase de groupe de Pro League qui a pris fin, en ce qui concerne Millenium ?

Après la défaite contre ARES, on était parti dans une dynamique de : « Ok, il faut analyser la saison, qu’est-ce qui n’a pas marché, qu’est-ce qui a fait qu’on s’est planté comme ça », parce que bon, nos premiers matchs ont été douloureux pour nous. Donc comment on aborde la prochaine saison ? comment on prépare le Six ? Comment on prépare la PGW ? En gros comment on prépare tout ça et on change ce qui ne va pas.

 

Après il y a eu l’annonce qu’on rejouait. Donc je pense qu’on a commencé un peu à mettre en pratique ce dont on avait parlé, et le résultat s’est fait immédiatement ressentir, donc ça, ça fait plaisir. On essaye d’avoir un jeu beaucoup plus libéré. Je pense que ça se ressent. On essaye de poser « ce qu’on peut faire ». Car le problème qu’on a eu sur cette saison, c’est qu’on n’a jamais réussi à ressortir ce qu’on faisait en prac, jamais. Et il y a plusieurs détails avec ça : il y avait une question de mental, je pense, une question d’organisation, de communication, de mise en situation également d’avant-match. Pleins de petits paramètres comme ça, qu’il a fallu modifier.

 

Liven nous a fait de longs discours, qui sont très justes, pour qu’on essaye de changer ça. Il a changé également un peu la manière de son lead. Nous, on a essayé de jouer plus libéré, plus décomplexé (Nb. sur le deuxième match contre ARES). Le fait qu’on joue un match qu’on n’aurait pas du jouer normalement, ça aide également a jouer plus décomplexé on va pas se mentir. Ça permet de développer une certaine agressivité, et surtout de se sentir bien dans son match, ne pas être complètement coincé et étouffé en tant que joueur et donc pouvoir se permettre de faire ces mooves, tout en respectant la strat, c’est un tout et au final et ça marche.

 

 

 

 

Quel visage allez-vous montrer contre ENCE ?

Sincèrement, je trouve qu’en ce moment on pète le feu. Depuis le match contre ARES ça nous a redonné un coup de boost. On travaille bien, on travaille beaucoup et on y croit.

 

Contre ENCE, on sait que c’est un gros match. Si on gagne, c’est génial, si on perd c’est dommage, le principal objectif c’est de toute façon montrer une performance correcte. Évidemment, l’enjeu fait qu’on aimerait bien gagner, mais après tu vois, si on perd contre eux et qu’on a proposé un match qui est serré avec des moove et une cohésion d’équipe on ne sera pas déçu.

 

On aura fait ce qu’on pouvait, on sait qu’en ligne les joueurs de ENCE sont d’excellents compétiteurs. Ence est aussi un de nos partenaires de prac régulier du coup on les connait très bien et eux aussi nous connaissent très bien. Très, très bien. Du coup, on sait exactement ce qu’ils jouent et ils savent exactement ce qu’on joue… Ce sera une rencontre spéciale.

 

Qu’apportes-tu de différent dans cette équipe, par rapport à Falko, que tu as remplacé ?

Par rapport à Falko, est-ce que c’est mieux ou moins bien pour l’équipe, c’est compliqué d’y répondre. Falko est un joueur d’exception. En termes de rôle, j’ai déjà une mission qui est extrêmement différente de celle qu’avait Falko.

 

En attaque, je dois assurer les back, faire en sorte qu’on ne se fasse pas contourner. Donc je me retrouve tout seul comme on peut le voir assez souvent, avec une position éloignée de mes mates. Sinon j’ai aussi parfois un rôle de support, plus classique, avec du droning et des choses comme ça.

 

En défense, j’ai très souvent des poses suicides, très difficiles à tenir, où souvent tu es sûr de mourir. Le but unique de ces poses est d’essayer de faire perdre un maximum de temps, et si possible de gratter un kill ou deux. Mais c’est surtout des poses sensées faire un tampon et obliger l’équipe adverse à venir à toi et perdre beaucoup de temps, car c’est une zone qu’on ne peut laisser sans contrôle.

 

Qu’as-tu à répondre aux critiques négatives lancées à l’égard de Millenium ?

Sur le fait qu’on peut faire mieux, c’est évident. Après ce qui peut être frustrant, c’est les mauvaises analyses. Je ne dis pas qu’il faut être un expert du jeu pour comprendre ce qui ne marche pas, mais je pense que d’un point de vue extérieur, c’est toujours très compliqué d’emmètre un jugement, quand tu n’a pas la communication, tu ne connais pas les rôles établis des joueurs, tu ne sais pas comment l’équipe travail et les objectifs.

 

Ce qui est marrant c’est de voir que tu peux te faire incendier sur un match et sur le match suivant si tu fais des choses bien, bon c’est un peu logique, mais tu va te faire aduler, t’as très peu d’entre-deux en fait. Alors que nous, si on avait besoin de soutien dans certains moments, ce serait justement dans les mauvais. Quand on gagne on reçoit pleins de « GG » c’est super appréciable, mais dans les moments de faiblesse on aurait également besoin de gens qui nous soutiennent.

 

Vous êtes désormais la seule équipe encore en course pour cette saison de Pro League. Les finales de 6Cup approchent, au même titre que le Six Invitational. Quels sont vos objectifs désormais ?

L’objectif clair et net, c’est de gagner la Pro League. Quand je suis rentré, c’est ce qu’on m’a dit. C’est LA ligne directrice, on veut cette victoire, on la veut vraiment. La on a encore toutes nos chances pour cette saison, après faut pas se mentir, en face ils la veulent aussi (Rires).

 

L’objectif concret c’est d’aller le plus loin possible sur cette Pro League, de profiter au maximum de ce bonus, et ce sera ensuite les qualifications du Six (Invitational). Ce serait énorme, c’est un bon gros rêve. La PGW nous intéresse également, on va essayer de proposer un maximum de choses dessus, mais la priorité absolue c’est vraiment le Six et faire ce qu’on peut sur cette Pro League. Essayer de se qualifier et représenter la France. Que les gens soient fiers de nous !

 

Nous remercions @Aherys et Millenium d’avoir permis cet entretien (Des extraits vocaux seront notamment diffusés avant la rencontre).

 

Rendez-vous à 19h sur la chaine UbisoftFR pour suivre les rencontres ENCE-Millenium puis snoOken Knows-PENTA Sports et connaitre les deux qualifiés pour la grande finale de Pro League Year 2 Season 3.

A lire en entier ici : url : https://www.esix.fr/article/aherys-et-millenium-pour-la-france

]]>
https://www.esix.fr/article/aherys-et-millenium-pour-la-france/feed 0 4521
InterroBang, entre cast et Pro League https://www.esix.fr/article/interrobang-entre-cast-et-pro-league https://www.esix.fr/article/interrobang-entre-cast-et-pro-league#respond Thu, 19 Oct 2017 10:02:12 +0000 https://www.esix.fr/article/interrobang-entre-cast-et-pro-league

Depuis plusieurs semaines un nouveau caster de Pro League a rejoint KiXSTAr sur la scène de Rainbow Six Siege, il s’agit d’InterroBang. Nous avons eu le plaisir de le rencontrer pour une interview.

 

 

 

Bonsoir InterroBang ! Pourrais-tu te présenter?

« Je suis Parker “InterroBang” MacKay, je suis Canadien, de Toronto et j’ai eu l’opportunité de caster la Pro League de Rainbow Six Siege à Katowice en Pologne. C’est là que sont les studios de l’ESL. Mon contrat se termine début novembre et ensuite je serais au Brésil pour caster la finale de la Pro League.  

 

Comment se passe l’expérience d’habiter en Pologne?

Pour l’instant, tout va bien ! Je n’ai jamais habité à l’étranger donc pour moi c’est une expérience nouvelle. J’ai habité dans différents endroits au Canada, mais je n’ai jamais traversé l’océan. Il y a eu des défis à surmonter, par exemple, je suis encore habitué à l’horaire américain et donc je suis souvent debout la nuit et dors durant la journée. Ce n’est pas obligatoirement quelque chose de mal, car mes amis au Canada sont aussi réveillés. Katowice n’est pas une ville où l’anglais est parlé couramment comme ce serait le cas à Varsovie ou Cracovie, donc cela rajoute encore un défi quotidien pour communiquer et simplement pour se déplacer. Cela fait que la période d’adaptation est plus longue et moins agréable. »

 

Depuis quand suis-tu la scène Rainbow Six et qu’aimes-tu dans ce jeu?

« Bonne question, des collègues aimaient beaucoup le jeu et je n’y avais jamais joué. Le premier Rainbow Six auquel j’ai joué était Rainbow Six 3 en 2005-2006 et je l’ai beaucoup aimé. Le jeu était très différent à cette époque comparée à maintenant et il n’y avait pas de PvP si je me souviens bien. J’aimais beaucoup cet aspect tactique et réaliste qu’avait ce jeu. Après, j’ai vu Siege être joué et je l’ai aimé. Honnêtement, au début c’était de bouche à oreille et plein de gens disaient qu’il était très bien, des amis gamers y jouaient aussi et je l’ai finalement acheté sur Steam pendant les soldes de Noël. J’aime la sensation des armes et des mouvements et que chaque opérateur ait un style différent en attaque et en défense. À partir de là j’ai commencé à jouer et je suis un des propriétaires de Power Haus Gaming. Nous avons commencé à rapprocher des amis ensemble pour jouer à Rainbow Six et nous avons grandi comme cela. De là, j’ai fini par avoir  l’opportunité de caster quelques mois plus tard. »

 

Comment as-tu commencé à caster?

« Ma première opportunité était pour un petit événement de ma communauté, juste quelques personnes qui jouaient ensemble, nous étions dans le lobby et j’ai casté comme si c’était la Pro League. De là, j’ai été approché par une équipe et un des membres de la “Siege Contender Serie” et c’est là que j’ai commencé à faire mes diffusions sur mon Twitch. C’était vraiment limite avec une infrastructure minimale et nous n’avions que 5 ou 6 spectateurs. Plusieurs équipes sont venues nous rejoindre sur le stream et le nombre de nos spectateurs a augmenté et nous avons commencé à grandir. CCS qui est juste en dessous de l’ESL aux États-Unis — pour les compétitions de Rainbow Six — m’a contacté et j’ai posé une candidature. Ils ont vu quelques-unes de mes diffusions et c’est là que je suis vraiment entré dans le casting. Ils avaient des transitions de scènes, des statistiques sur les opérateurs et les maps, des bases de données, de là, les spectateurs ont continué à monter et nous voilà ! »

 

Comment est-il de caster la Pro League?

« Les retours ont été excellents, pas dans le sens où ils sont tous positifs, mais dans le sens où c’est agréable de savoir que les spectateurs aiment le travail assidu que tous les quatre nous fournissons et avons apporté aux diffusions. Le plus important pour nous est de faire le meilleur travail possible et de le partager avec vous. J’essaye de faire du mieux possible en fonction des commentaires que nous recevons, mais aussi de ce sur quoi la production nous suggère de travailler ainsi que ce que je vois. Nous faisons tout ça et je crois que ça se remarque et que c’est apprécié. Je pense que de donner une image accessible au jeu est très important pour nous et c’est ce qui sépare un bon cast, d’un très bon cast, et de ne pas être submergé d’informations pour le spectateur. Il nous appartient par conséquent de prendre ce que vous voyez, qui est généralement très compliqué, et de le casser en petits morceaux qui seront beaucoup plus faciles à digérer. C’est à cause du fait que la majorité des spectateurs ne sont pas des joueurs de Pro League et nous ne voulons pas les submerger d’informations, mais leur donner une bonne compréhension du jeu. »

 

En tant que casteur, es-tu plus dans l’analyse ou dans le commentaire?

« Je préfère faire action par action, je peux également remplir le rôle d’analyste si nécessaire, même si ce n’est pas mon point fort, je peux apporter une compréhension basique de ce qui se passe. Mais ce sur quoi je me concentre lorsque je caste et ce sur quoi j’ai toujours travaillé afin de m’améliorer, c’est l’action par action, et c’est là je pense où je suis le meilleur. »

 

Quelle quantité de recherches fais-tu sur les équipes avant les matchs?

« Cela dépend de l’équipe. Lorsque j’ai commencé à caster de la Pro League, la région sur laquelle j’avais le moins de connaissances était la LATAM, car à cause de mon travail il était difficile pour moi de la regarder, de plus la langue est différente. Pour les équipes nord-américaines, c’est là ou j’avais le moins de recherches à faire, car j’avais déjà de bonnes connaissances sur les huit équipes qui sont actuellement en Pro League et franchement avec la majorité d’équipes qui sont en Challenger League, en parlant, castant, et jouant avec eux. Toutefois, nous avons tout de même fait des fiches par équipes, c’était initié par KiX pour toutes les régions et toutes les équipes que nous pouvions. Mais maintenant que nous sommes en place, ça ne demande plus autant de temps, car nous quatre sommes suffisamment confiants pour regarder ces équipes et être capables de parler des résultats, des statistiques et des matchs de la saison. Au début de celle-ci, je passais au moins 1 à 2 heures à la recherche d’information sur chaque équipe. Maintenant, j’ai pour habitude de regarder de nouveau chaque cast pour voir ce que je n’aime pas quant à mon casting. »

 

Que penses-tu des différentes métas de Rainbow Six Siege? As-tu une méta préférée? Penses-tu qu’on doit forcément s’adapter à une méta ?

« Je pense que dans ce type de jeu il est très difficile de ne pas avoir de méta, car il y a toujours des opérateurs qui sont mieux adaptés que d’autres à certaines situations. Par exemple, Smoke n’est presque jamais un mauvais choix de pick, pareil pour Bandit ou Jäger. Mira a une arme très puissante et un gadget qui a complètement changé la façon de jouer et a par exemple, créé des sites beaucoup plus accessibles et d’autres inaccessibles. Je pense qu’il est presque impossible d’atteindre une balance parfaite entre tous les opérateurs. Alors, je ne suis opposé à aucune méta, mais certaines peuvent être ennuyeux à voir. En ce moment, nous sommes à un point dans le jeu ou nous avons beaucoup d’opérateurs qui sont viables et c’est peut-être le cas, car nous sommes en début de saison. Par exemple, nous avons vu une Frost il y a deux semaines, et en LATAM on voit pas mal de Lésion. Je crois cela super de voir une vaste gamme d’opérateurs et cela apporte une variabilité dans les bombsites qui se jouent. »

 

Et le mot de la fin?

« Pas grand-chose à ajouter, la Superweek est finie et c’était une opportunité incroyable de mettre en valeur le meilleur de Rainbow Six pendant six jours. C’était incroyable d’avoir autant de spectateurs et de retours. C’était aussi très fatigant, car nous avons fait beaucoup de diffusions, mais ça valait vraiment le coup. J’ai été très chanceux d’avoir eu cette opportunité que peu de personnes ont et qu’encore moins de personnes acceptent. De rejoindre tous les casteurs actuels et passés et de pouvoir faire ce travail est un énorme privilège que je n’oublierai jamais. La dernière chose que j’ai à ajouter est de remercier tous ceux qui m’ont soutenu, la “Siege Contender Series”, Vivid Rainbow Six, CCS, PowerHaus, ceux que j’ai casté, toutes les personnes de l’ESL qui m’ont aussi aidé. Il y a trop de personnes à remercier et si je commence, j’en aurai pour une heure ou plus. Ceux qui m’ont aidé connaissent leur contribution et je voudrais vraiment prendre le temps de leur montrer mon appréciation et mes remerciements, je ne serais pas là sans eux. Et pour tous ceux qui nous rejoignent, si vous avez des commentaires, n’hésitez pas, nous sommes là pour les écouter et essayer d’améliorer le stream au maximum. Rejoignez-nous dans les prochaines semaines, nous avons des matchs incroyables à venir et après rendez-vous au Brésil ! Pour les équipes en relégations et en Challenger League, bonne chance à vous pour aller ou retourner en Pro League. »

 

Nous remercions Interro Bang, que vous pouvez retrouver sur son Twitter, mais également aux commandes des matchs de Pro League sur la chaine Rainbow6.

A lire en entier ici : url : https://www.esix.fr/article/interrobang-entre-cast-et-pro-league

]]>
https://www.esix.fr/article/interrobang-entre-cast-et-pro-league/feed 0 4526
Krisko pour relancer la machine beGenius https://www.esix.fr/article/krisko-pour-relancer-la-machine-begenius https://www.esix.fr/article/krisko-pour-relancer-la-machine-begenius#respond Wed, 18 Oct 2017 15:15:32 +0000 https://www.esix.fr/article/krisko-pour-relancer-la-machine-begenius

Il est champion du Monde Xbox Y1S3 avec Vitality et vient de rejoindre une équipe beGenius amputée de Shaiiko, dont il sera le remplaçant. Après une saison loin des projecteurs des Challenger et Pro League, Christopher « Krisko » Caccia nous explique son arrivée parmi les génies, et nous annonce une équipe déterminée pour remporter la PGW.

 

 

ESIX : Pourquoi beGenius t’ont choisis toi ?

Krisko : « Comme tu le sais beGenius a dû se séparer de Shaiiko, qui avait un rôle plutôt agressif in-game. Je suis dans ce style de jeu. Jouer Ash, Hibana, ou les défenseurs Bandit, Ela. Ce sont des persos vraiment aggro. Donc ils se sont tout de suite tournés vers moi vu que j’ai ce style de jeu depuis pas mal de temps… Bah depuis toujours en fait. Donc voilà, tout simplement. »

 

Mais c’était un choix de fortune ou une réelle envie de te recruter ?

« J’ai senti qu’ils voulaient ma venue. Vu que j’étais libre et que je m’entendais avec la plupart d’entre eux, notamment quand je jouais avec eux, en Ranked, donc ils me connaissent bien, ainsi que mon style de jeu et ce que je peux apporter. Il leur fallait aussi une réponse le plus rapidement possible, pour la PGW. »

 

Du coup c’est vraiment une intégration dans l’équipe ou seulement un remplacement le temps de la PGW ?

« Pour l’instant l’objectif c’est vraiment la PGW, c’est une espèce de test mais on ne pense pas à ce qu’il se passera après celle-ci. On verra ensuite si ça se passe bien ou pas. Rien n’est encore fait. »

 

Sans parler d’autres sujets que le eSportif, qu’est-ce que ça fait de remplacer Shaiiko ? Tu penses pouvoir poursuivre le rôle qu’il occupait ?

« Remplacer Shaiiko c’est quelque chose même si je n’ai pas de pression. Je sais ce que je vaux. C’est clair qu’il va falloir faire le job, de toute façon c’est ce qu’on attend de moi. Je suis un opener donc il va falloir que je sois en forme sur tous les matchs. Shaiiko faisait le taff, mais je peux le faire aussi bien que lui ! Ils (les joueurs beGenius) m’ont mis à l’aise directement : “ne te met pas la pression, tu remplaces Shaiiko mais on ne te demandera pas de faire comme lui, on sait ce que tu vas nous apporter”. Mais perso je ne ressens pas de pression. Ça me motive encore plus (Rires). J’ai envie de montrer qu’eux sont capables de gagner sans Shaiiko et que moi je suis capable de le remplacer. C’est un double défi ! »

 

Comment est l’ambiance au sein de l’escouade beGenius ? La motivation est-elle toujours présente ou il y a un véritable coup au moral ?

« Ça les a touchés, parce qu’ils ne s’y attendaient pas et ça s’est fait très rapidement. Mais je trouve qu’ils se relèvent assez rapidement, ils ont un sacré mental. Il y a toujours une bonne ambiance. »

 

Pas de grands silences ? Pas de temps morts ?

« Non c’est plus dans le genre : OK il s’est passé ça, maintenant il y a la PGW donc let’s go, on a Krisko on est capable de gagner avec lui, donc on y va, on s’entraine et on va le faire. »

 

Et tu ressens un sentiment de revanche vis-à-vis des critiques qu’ils ont subies, notamment sur les réseaux sociaux ?

« Oui, ça les motive encore plus, c’est assez fou ! (Rires). Franchement des équipes je n’en ai pas fait beaucoup, mais je n’ai jamais ressenti autant de motivation. C’est assez dingue. »

 

Autant de motivation que l’équipe Vitality championne du monde Y1S3 dont tu faisais partie ? (Rires)

« Je ne sais même pas tu vois (Rires). Moi ce qui est sur c’est qu’en tant normal je suis toujours déterminé, mais là c’est tous, les 5 joueurs, ils ont tellement envie de gagner que ça fait limite peur. Ils sont tous dé-ter-minés. »

 

 

Tu penses de nouveau pouvoir participer au 6 Invitational ? Avec beGenius ?

« On ne sait pas, comme je t’ai dit avec la PGW on ne sait pas ce qu’on fera derrière, si moi je reste, si Shaiiko n’est pas dé-BAN, ect »

 

Mais imaginons que tu restes, pour toi l’équipe a le niveau pour se qualifier à ce Six ?

« Je pense que oui. Je pense qu’elle a le niveau pour participer et pour s’imposer en Qualifier. Il y a un vrai niveau dans cette équipe, une vraie envie et des strats innovantes, donc ça peut le faire. »

 

Un mot sur la transition ratée de Vitality (Black), sur le plan international (pas d’accession à la Challenger League) ?

« On a eu quelques problèmes de transition au début, après on a eu quelques problèmes avec certains joueurs. Ensuite cet été j’ai quitté l’équipe, avec Lyloun. Il n’y avait plus une bonne ambiance, une vraie envie… »

 

Mais pour aller plus loin comment expliquer ces problèmes ?

« Un problème d’entente, qui s’est dégradée au fil des semaines, des mois. Et un profil de jeu aussi qui est assez différent, on n’avait pas tous la même vision de jeu, du coup c’était compliqué de travailler avec des gens qui n’ont pas la même vision de jeu. »

 

Par contre au niveau national, tu as été présent sur les deux dernières finales de LAN 100 % françaises avec eux. Comme le veut l’expression « jamais deux sans trois ». Toi et beGenius, en finale de la PGW ?

« On espère, c’est l’objectif principal. On va tout donner, moi perso, je vais tout donner. Les LAN, je commence à être habitué à en faire. »

 

Ça te transcende tant que ça les LAN ?

« Oui c’est un délire ! L’ambiance et le reste c’est électrique. C’est autre chose. C’est différent de jouer en LAN que chez soi, t’as encore plus envie de faire et de prouver. »

 

Tu es resté toute une saison quasiment sans équipe, cela n’impacte pas ton niveau de jeu ?

« Non même si je pensais que ça l’aurait impacté, j’ai quand même maintenu mon niveau de jeu soit en ranked, soit en remplaçant d’autres joueurs au maximum dans d’autres équipes. Donc au final j’ai réussi à garder mon niveau et puis connaitre la meta vu qu’elle avait changé et que j’étais parti de l’équipe quand les nouveaux opérateurs sont arrivés. Je dirais limite que je reviens plus fort ! »

 

Rappelle-nous les équipes que tu as PU cette saison ?

« Les Lucky7, quelques mixtes et Supremacy il me semble… »

 

Justement que penses-tu du transfert de briD (ex Lucky7), vers Supremacy ?

« Je ne sais pas qui il va remplacer, mais c’est une bonne chose, car c’est un joueur agressif et il manque un peu de rythme dans leur match. Ça va peut-être accélérer leur attaque, donc ça peut être une bonne recrue. Même si on ne sait pas qui il va remplacer. » (Nb. Entretien réalisé avant l’annonce du départ d’Elemzje)

 

 

Nous remercions @Krisko et @beGeniusESC d’avoir permis cet entretien.

A lire en entier ici : url : https://www.esix.fr/article/krisko-pour-relancer-la-machine-begenius

]]>
https://www.esix.fr/article/krisko-pour-relancer-la-machine-begenius/feed 0 4528
Lockarth et dizLown face à End Gaming https://www.esix.fr/article/lockarth-et-dizlown-face-a-end-gaming https://www.esix.fr/article/lockarth-et-dizlown-face-a-end-gaming#respond Mon, 16 Oct 2017 16:15:38 +0000 https://www.esix.fr/article/lockarth-et-dizlown-face-a-end-gaming

Gaetan « Lockarth » F. joue ce soir avec son équipe dizLown contre End Gaming, pour une place en playoffs de la Challenger League Europe Y3S3. L’occasion pour nous d’aller en savoir plus sur l’état de forme des anciens BlackBees qui pourraient se mettre à rêver de Pro League en cas de victoire, même si la route vers celle-ci reste longue.

 Crédit : R3siak

 

ESIX : Pourquoi avoir choisi dizLown comme nouveau club ?

Lockarth : C’est une structure que j’ai contactée à l’époque de la CDF , avec Hibana Rehost donc. J’étais en équipe avec Tactiss et le staff de cette structure nous a beaucoup plus. Du coup, on a voulu de nouveau les contacter, voir s’ils pouvaient fournir nos attentes en matière de finance ou de suivi, et ils ont fait part de leur engouement pour R6, donc directement, ça s’est très bien passé et nous sommes passé sous dizLown. La CDF s’était très bien déroulée et nous nous étions quittés en bons termes.

 

 

Vos objectifs ont clairement évolué depuis le début de saison ?  Vous passez quand même de qualifié, contre toute attente, à jouer la place pour les Playoffs, voir la montée en Pro League.

On n’y pense pas trop. On voit ça au jour le jour. On ne sait pas trop encore de quoi on sera capable. On s’entraine toutes les semaines, on se test avec des grosses équipes, et d’ici le prochain match de Challenger on verra si on s’arrête au maintien ou si on vise la Pro League. De toute façon notre objectif principal c’est déjà de gagner le match contre End. Se mettre en place tout doucement et voir par la suite.

 

 

Vous avez pu voir End Gaming dans cette Challenger League, quelles faiblesses et quelles qualités voyez-vous en eux ?

La personne qui a analysé End Gaming, c’est surtout Tactiss, on a eu peu de matchs à visualiser d’eux. On a juste un BO3 avec AERA à regarder, car les autres vidéos qu’on a eus sous la main datent de l’ancien patch, sans les nouveaux opérateurs. On a donc deux maps et très peu d’infos sur eux. Après leur niveau parait très bon et on ne les sous-estime absolument pas. Si on joue comme on sait le faire je pense que ça peut largement passer pour nous.

 

 

Le fait qu’au contraire, les End aient pu vous voir jouer aussi souvent en 6Cup, ne va pas vous porter préjudice ?

Je ne pense pas. On a deux-trois joueurs, qui ça dépend des cartes, aiment bien roamer. Notre style de jeu change beaucoup en fonction des moments, de comment ils attaquent en face. Du coup, analyser notre jeu serait un peu une perte de temps, on ne joue jamais pareil. Je dirais même plus que la 6Cup nous a aidés, ça nous a permis de nous entrainer, nous mettre plus en place sur d’autres cartes.

 

Penses-tu qu’on aura deux nouvelles équipes en PL, en la présence de Vitality et vous ? Et penses-tu que dizLown aurait le niveau actuellement pour s’y maintenir ?

J’espère bien qu’on aura deux représentants français de plus ( Rires ). Pouvoir avoir deux nouvelles équipes françaises en Pro League ce serait vraiment cool. Par contre, le maintien dans celle-ci serait vraiment difficile. Si l’on ne passe pas en PL cette saison, on ne s’en voudra pas, notre objectif c’est vraiment de se mettre en place.

 

 

Crédit : R3siak

 

 

Vous qui avez joué Vitality en Summer Challenge, puis en Challenger League, compétition dont vous faites tous deux partie, qu’est ce que tu penses de la saison des V ?

Leur descente en CL peut être une bonne comme une mauvaise chose. D’un côté, ça leur aura permis de se remettre en question. D’un autre côté, ça fait quand même un peu mal au moral de tomber en CL, ce n’est pas facile à vivre quand t’es habitué à la Pro League et surtout quand tu as énormément de monde qui te suit.

Sinon je trouve que leur niveau a vraiment augmenté, entre le Summer et notre match de Challenger League, ils ont beaucoup travaillé d’après ce que j’ai entendu et il semble que ça a porté ses fruits. En jeu en tout cas, c’était clairement différent, pas du tout le même match. La même carte, mais pas le même match ( Rires ).

 

 

Et vous, quelles ont été les principales progressions que vous avez vécues depuis ton arrivée au sein de l’équipe ?

On a commencé par améliorer notre map-pool, on a bossé des calls, étant donné qu’on venait d’équipes différentes, les calls de chacun variaient. On a commencé à mettre ça en place, puis straté beaucoup au niveau défense, tout en restant libre au niveau de l’attaque. Après, l’évolution c’est beaucoup sur le teamplay, beaucoup de temps de jeu ensemble : Pusher ensemble, prendre des couvertures, comment réagir face à une situation. On veut imiter Penta, sans stratégie fixe, ils améliorent leur teamplay en permanence.

 

 

Tu penses avoir progressé individuellement ? Si oui, sur quels aspects ?

Niveau personnel j’ai l’impression de progresser, d’être plus agressif, je joue beaucoup plus teamplay alors qu’avant je jouais beaucoup sur le skill individuel. Pour atteindre le niveau Pro League le teamplay est vraiment essentiel et je pense qu’on est en train de l’acquérir.

 

 

D’ailleurs, rappel nous ton parcours sur la scène eSport R6.

J’ai commencé à jouer chez Spartiat eSport dans une petite structure pour faire un petit peu d’ESL. Ensuite j’ai été recruté directement dans l’équipe à Tactiss, Revan ou encore Alive avec qui on a gagné la Rouen esport LAN. Suite à ça, certains joueurs avaient envie de voir un peu autre chose, donc on a disband et on a été voir d’autres horizons. Tactiss et moi avons créé l’équipe Hiban Rehost et on a été à la coupe de France, ou l’on a rejoint Dizlown. Après la CDF, Tactiss a rejoint Vitality Black et moi je cherchais une équipe. Au bout de quelques mois Vitality Black m’a demandé si j’étais partant pour l’aventure

 

 

Tactiss et toi, vous semblez avoir fait un bout de chemin ensemble …

Je joue avec lui depuis le début du jeu et quand je ne suis pas avec lui en match ESL je le ressent. L’ambiance est top en ce moment chez dizLown. Surement la meilleure que j’ai eue dans mes équipes. Dans la victoire comme dans la défaite, c’est positif.

 

 

Vous êtes qualifié pour les finales de 6Cup, après deux tentatives manquées en demi-finale, la frustration devait être présente non ?

Au 1er Qualifier, on s’était dit  » bon bah dommage, de toute façon on sait qu’il y a 4 qualifier, on se qualifiera au prochain. Si on ne se qualifie pas au prochain, ce sera pour le troisième, ect « . Au début, ça ne nous a pas trop perturbés, on a fait le deuxième, puis on a perdu aussi le deuxième, puis la on a commencé à le prendre avec le sourire ( Rires ) : « bon bah aller, on fait le troisième Qualifier pour la troisième place ! » ( Rires ).

 

Plus sérieusement, on s’est donné à fond pour le troisième, avec une marge de sécurité pour le dernier, mais on était assez confiant. Après lors de ces Qualifiers, il y a beaucoup d’équipes qui nous ont surpris et que je n’attendais pas à ce niveau-là. Ceux qui m’ont le plus impressionné ? Requiem. Ensuite 1up eSport, on a joué en 4vs5 sur beaucoup de manches contre eux (Nb. Problèmes de connexion pour un des joueurs de la 1Up), mais on voit vraiment qu’ils sont en place également, ils sont vraiment prometteurs.

 

Nous remercions @Lockarth d’avoir permis cet entretien, ainsi que la structure dizLown

Les rencontres de Challenger League sont à suivre dès 19h, sur la chaine Team SFPD.

A lire en entier ici : url : https://www.esix.fr/article/lockarth-et-dizlown-face-a-end-gaming

]]>
https://www.esix.fr/article/lockarth-et-dizlown-face-a-end-gaming/feed 0 4533
WhiteShark, de Youtube à joueur Pro https://www.esix.fr/article/whiteshark-de-youtube-a-joueur-pro https://www.esix.fr/article/whiteshark-de-youtube-a-joueur-pro#respond Sun, 15 Oct 2017 11:34:17 +0000 https://www.esix.fr/article/whiteshark-de-youtube-a-joueur-pro

Il est le fondateur de la Team Insanity, le youtubeur aux 100K abonnés, mais surtout un compétiteur invétéré. Son équipe est passée sous la structure Requiem et celle-ci est en passe de se faire un nom sur la scène française eSport de R6. WhiteShark revient sur son ascension et celle de son équipe, qui devrait concourir pour s’installer en Challenger League et fera tout pour battre Supremacy cet après-midi dans le cadre du troisième qualifier de la 6CuP !

 ESIX : On aimerait en savoir plus sur les joueurs qui composent ton roster.

WhiteShark : « Je pense qu’on peut commencer avec Mostafa, le plus jeune de l’équipe, qui lui n’a pas vraiment trop d’expérience compétitive. C’est un joueur très solide même si à la base c’est un joueur de ranked qu’on a pris pour compléter le roster. Au final, il s’avère être plus solide que prévu, du coup on a commencé à bosser avec lui.

 

Momo a une forte expérience compétitive, notamment en Challenger League. Il a déjà PU pour pas mal d’équipes, fait pas mal de LAN et c’est un joueur très, très solide.

 

Et puis on a Skybu et Djuz qui sont deux anciens très gros joueurs console, qui ont joué notamment pour les Lucky7 et qui ont participé au 6 Invitational, donc relativement costauds.

 

Quant à moi, l’expérience compétitive sur R6, je l’ai accumulée sur toute cette dernière année en fait, mais je suis sûrement le moins expérimenté de mon groupe. Par contre, j’étais déjà compétiteur avant sur d’autres jeux comme Ghost Recon Phantoms ou Counter Strike GO, sur lesquels j’avais quand même une très grosse expérience compétitive. »

 

Comment expliquer la popularité dont a fait preuve rapidement la Team Insanity alors que vous étiez des inconnus sur la scène pro ? Tes abonnés ont-ils pu se mettre à rêver d’un parcours similaire au tien ?

« En fait, je pense vraiment que ce qui joue, c’est surtout mes débuts et la progression ultra rapide dont on a fait preuve. Leur avoir expliqué que l’année dernière on n’était personne dans la compétition r6 et voir ensuite l’ascension qui a été très violente. On a recomposé l’équipe, on a beaucoup travaillé, et beaucoup prac, et aujourd’hui on est capable de tenir des équipes de PL tout simplement donc effectivement ça doit surprendre un peu.

 

Et puis à ça se rajoute la chaine YouTube, la proximité avec les gens, l’explication qu’on leur donne tout simplement, de ce qu’est la compétition sur R6. Il ya l’attachement, je pense, entre le youtubeur et sa communauté. C’est peut-être ça qui a créé la hype autour de cette équipe. Se dire que n’importe qui pourrait être à notre place s’il travaille aussi dur que nous. »

 

Parle-nous de la difficulté et des étapes de la création d’une équipe jusqu’au passage sous structure (Investissement en termes de temps, se donner de la visibilité, trouver des très bons joueurs…)

« C’est quand même très difficile de se lancer dans le monde compétitif sans expérience et sans avoir commencé en même temps que les autres compétiteurs, car le retard s’accumule. C’est ça le plus dur, rattraper le retard accumulé. Quand on a commencé, le roster était complètement différent de celui qu’il est aujourd’hui. On a commencé avec une toute petite équipe sur de tout petits tournois, donc les go4 on les a pris vraiment au sérieux. On a prac beaucoup plus dur et beaucoup plus souvent que les autres équipes. On jouait à peu près 4-5 heures par jour alors qu’on avait un travail à côté, voir jusqu’à 6-7 heures par jour les soirs ou l’on tirait vraiment sur nos nuits en raccourcissant notre sommeil.

 

Et puis au fur et à mesure, il y a eu des changements dans l’équipe, on à commencé a évoluer à force de s’entrainer, de regarder des matchs Pro League, de s’inspirer des autres et au fur et mesure on a réussi a créer notre propre base au niveau de l’équipe, et l’on est arrivé au roster d’aujourd’hui. De fil en compétition, de fil en entrainement et de fil en aiguille, aujourd’hui on s’est fait contacté par une structure justement parce qu’on a réussi a progresser assez pour pouvoir rivaliser avec les autres. »

 

Pourquoi avoir décidé de fonder ta team et ne pas chercher à en rejoindre une ?

« J’ai plus un tempérament de leader, je pense, j’aime bien entreprend et construire mes projets, je ne me voyais pas trop être dépendant du lead de quelqu’un d’autre. Je voulais plutôt façonner mon propre projet et faire les choses bien, j’avais une certaine vision de ce que je voulais du coup j’ai pris la décision de créer mon propre roster comme je l’avais déjà fait sur mes anciens jeux eSport. »

 

Aujourd’hui, vous devenez Requiem, pourquoi avoir choisi cette structure ? Est-elle présente sur d’autres jeux ?

« Le tag est vraiment sympathique, les maillots très beaux et puis c’est une structure qui nous a tout de suite proposé de nous donner un coup de main, que ce soit en LAN, que ce soit sur la communication ou que ce soit sur le développement de l’équipe et des joueurs. On s’est vraiment senti bien avec cette structure qui avait envie de s’investir dans l’équipe et voulait nous donner un coup de pouce. En fait, ce n’est pas vraiment qu’on la choisit, mais on a plus choisi de lui faire confiance. Elle est présente sur la scène Call of Duty et a la base sur console, il me semble. C’est leur première équipe R6. »

 

Qu’est-ce qu’il vous manque pour vous retrouver en Challenger League, ce qui je pense devrait être votre prochain objectif principal ?

« Pour verrouiller la Challenger League d’une manière certaine, il nous manque un cinquième joueur très costaud, comme un ancien joueur de CL ou de PL. Actuellement, je pense que c’est tout ce qui nous manque. Qu’on arrive a créer une synergie autour de 5 joueurs très solides et qui s’entendent bien en jeu pour pouvoir viser la CL. C’est vraiment le seul point qui nous manque encore pour être sûr de pouvoir passer un qualifier de Challenger, toujours en travaillant énormément bien sûr. »

 

Pour la 6cup, en partant du principe que les 4 équipes françaises de Pro League et les 2 de Challenger devraient se qualifier pour la 6cup, il resterait deux places et les équipes les plus proches de les obtenir sont les Luck7, les aAa (ex NameInc) et vous. Selon toi, qui ne sera pas de la fête au final ?

« C’est quand même compliqué de se prononcer et de faire des pronostiques sur ce genre de tournois, c’est vraiment dur. On n’est pas forcement moins fort, mais on a moins d’expérience et on joue ensemble depuis moins longtemps donc ce sera forcément compliqué. » (Nb.ITW réalisée avant le match face à Lucky7)

 

Un mot sur votre demi-finale contre Supremacy ?

On n’est pas vraiment stressés, avec nos perfs d’hier on sait qu’on a déjà montré qu’on était capable de surprendre et question morale on est à bloc ! Après on sait à qui l’on a affaire, ils restent des titans et justement l’envie de gagner n’en est que plus forte ! Nous n’avons rien à perdre et au contraire tout à y gagner donc on va y aller la rage au ventre !

 

À partir de quel objectif atteint, te verrais-tu arrêter R6 avec le sentiment du devoir accompli ?

« Si je me suis lancé dans la compétition c’est pour aller jusqu’au bout, et si j’ai un jour l’honneur de pouvoir atteindre le rang de joueur Pro League, je compte bien y rester. Ou en tout cas jusqu’à ce que je ne supporte plus le jeu. Mais il y a de très fortes chances que je reste sur R6 jusqu’à sa fin. »

 

On t’a vu co-caster avec Fio des matchs de Challenger League. Quelles impressions tires-tu de cet exercice ?

« J’ai trouvé ça super intéressant, je voulais absolument tenter l’expérience, moi qui parle beaucoup sur mes lives ou mes vidéos YouTube, je suis un peu décomplexé sur le sujet. Et puis je voulais voir un peu si c’était la même chose. Au final, le ressenti est complètement différent, parce que ce n’est vraiment pas le même sujet qui est traité. J’ai vraiment apprécié. C’est très long, éprouvant psychologiquement, mais vraiment sympathique. »

 

Vous pouvez retrouver WhiteShark sur son Twitter, ainsi que ses chaines Twitch et Youtube.

 

La rencontre Requiem/Supremacy est à suivre dès 15h, sur la chaine de supr3m3_85.

A lire en entier ici : url : https://www.esix.fr/article/whiteshark-de-youtube-a-joueur-pro

]]>
https://www.esix.fr/article/whiteshark-de-youtube-a-joueur-pro/feed 0 4536
Shaiiko et beGenius dos au mur https://www.esix.fr/article/shaiiko-et-begenius-dos-au-mur https://www.esix.fr/article/shaiiko-et-begenius-dos-au-mur#respond Fri, 06 Oct 2017 13:00:19 +0000 https://www.esix.fr/article/shaiiko-et-begenius-dos-au-mur

C’est en pleine préparation du match face à Millenium, en Bootcamp, que Stéphane « Shaiiko » Lebleu – le joueur le plus impressionnant du moment – évoque l’état d’esprit actuel des beGenius, qui jouent ce soir le maintien en Pro League Europe, pour leur première participation. Forte de son incroyable prestation face à Penta, l’équipe au génie semble très confiante et compte bien atteindre les playoffs, voir les phases finales à Sao Paulo.

 

Esix : Comment s’est formé votre roster actuel ?

Shaiiko : « Notre roster s’est formé après la coupe de France. Dans notre ancienne structure, Aera eSport, il y avait un mineur qui ne pouvait pas participer au qualifier Challenger League et un autre qui a voulu arrêter le jeu, du coup Tpex Snky et moi-même, avons trouvé Masdemort et Rxwd pour essayer de ce qualifier. On a été directement très proches. C’est peut-être dû à ça avant tout, qu’on a réussi cette qualification et par la suite la montée en Pro League. »

 

Quel est l’état d’esprit actuel des beGenius ?

« L’ambiance est très bonne, on se prépare à fond pour notre match contre Millenium. Ce match est très important pour notre poursuite en Proleague ! Nous sommes avant tout très soudés, c’est peut-être ça notre force. On a travaillé dur pour avoir ce niveau de jeu ensemble. Le fait d’être invaincu en Challenger League nous a vraiment boostés pour les relégations Pro League et les autres événements jusqu’ici, comme la summer. »

 

Comment êtes-vous ressortis de votre rencontre face à Penta ?

« On n’avait aucune pression contre Penta. On ne voulait surtout pas l’avoir, au risque de ne pas jouer notre jeu. Même comme ça on a fait trop d’erreurs, ce qui nous a coûté la défaite. Mais cette défaite est pour nous une petite victoire, car on a réussi à les bousculer sévèrement. »

 

Justement, tu as pu montrer au monde entier que tu es l’un des meilleurs joueurs actuellement, avec tes 36 kills sur l’ensemble de la rencontre et pas contre n’importe qui…

« Oui, beaucoup de gens me le disent, mais Rainbow est un jeu collectif, et sans l’aide de mes mates je n’aurai pas fait 36 kills… »

 

Du coup et comme l’a remarqué Kivvi sur Twitter, il n’y aurait pas un risque de « Shaiiko dépendance » au sein de votre équipe ?

« Je ne suis pas sûr. Comme je l’ai dit, Rainbow est un jeu collectif. Chacun a son propre rôle, moi mon rôle est de faire des kills alors que certains ont un rôle très différant du mien : tenir le back, drôner,… »

 

Shaiiko ici au centre, durant la LAN de coupe de France 2017, sous les couleurs d’Aera

 

Après votre première prestation en PL contre Penta, vous n’êtes pas trop confiant avant d’affronter Millenium ?

« Nous sommes confiants. Notre niveau de jeu contre penta et le fait d’avoir battu Millenium en qualifier de 6cup nous a vraiment boosté pour la suite de la Pro League. »

 

La suite de la Pro League ? Vous pensez pouvoir décrocher votre billet pour les phases finales au Brésil ?

« Oui on en parle déjà, car après avoir autant accroché Penta, on se dit qu’on a une chance de partir à Sao Paulo. Notre plus gros échec serait une défaite contre les M et donc de partir en relégation. »

 

On peut connaitre l’équipe et le joueur qui t’impressionnent le plus, hors Europe ?

« La team Fontt, avec mon joueur préféré : Astro.. »

 

Pour finir, qui est le joueur qui sort les vannes les plus pourries chez beGenius ?

« Ah bah rx directement ! il sort tout le temps des blagues, mais pas drôle quoi, du coup le plus marrant c’est qu’on rigole de lui (Rires). »

 

Le plus gros rageur et ses insultes favorites ?

« Rx encore une fois, “P**in ! ça me casse les ******** les totos !” (Rires). »

 

Et celui qui a le plus de tendances mythomaniaques ?

« Snky ! “Je suis fatigué !” il s’en va, mais dix minutes plus tard on le voit sur un live jouer avec un streamer.. (Rires). »

 

Les rencontres Penta-Ares et beGenius-Millenium seront à suivre ce soir dès 19h, sur UbisoftFR

 

Nous remercions @Shaiiko et la structure @beGeniusESC d’avoir permis cet avant match.

A lire en entier ici : url : https://www.esix.fr/article/shaiiko-et-begenius-dos-au-mur

]]>
https://www.esix.fr/article/shaiiko-et-begenius-dos-au-mur/feed 0 4548
Elemzje fait le point sur Supremacy https://www.esix.fr/article/elemzje-fait-le-point-sur-supremacy https://www.esix.fr/article/elemzje-fait-le-point-sur-supremacy#respond Thu, 05 Oct 2017 16:15:58 +0000 https://www.esix.fr/article/elemzje-fait-le-point-sur-supremacy

Elemzje et Supremacy abordent ce soir une rencontre très importante face à Mysterious Monkeys, dans le loser bracket du groupe A de la Pro League européenne. Une défaite serait synonyme de relégation pour des Sy qui ont échoués lors de la première journée, face à Snooken Knows. Au contraire, une victoire sur les anciens myRevenge, qui viennent de Challenger League, serait synonyme de poursuite dans la compétition et pourquoi pas de Playoffs. La concentration est donc à son maximum.

 
Photo : Pawel Bastrzyk – ESL

 

Parle moi du match face à Snooken Knows …

 » Le match, on ne rentre pas très bien dedans au début. On se réveille en gagnant la première map et je pense qu’on l’a maitrisée, mais pour les deux autres map il y a sûrement eu un manque de concentration. On n’a pas joué comme sur la première map, il ya eu comme un vide entre les deux, on s’est peut-être déjà vu gagnant.

Pour moi, je pense qu’il y a eu un décrochage sur sky et sur consulat. On savait exactement ce qu’ils faisaient comme eux savaient ce que nous faisions, mais en fait eux ils nous ont clairement contre-strat. Nous, on a joué notre jeu, même en sachant ce qu’il faisait on a continué à jouer notre jeu sans vraiment s’adapter et ça nous a couté des rounds et le match. Je pense que c’était la claque qu’il nous fallait pour nous réveiller. Nous rappeler que rien n’est acquis. « 

 

C’était voulu, le fait de ne pas s’adapter à leur jeu ?

 » C’est notre style de nous concentrer sur notre jeu plutôt que s’adapter. On part du principe que si on joue notre jeu à 100 %, on doit pouvoir gagner. Mais le jeu depuis pas mal de temps tend vers l’adaptation et sur comment contrer l’équipe adverse. « 

 

Tout le monde remarque vos exécutions tardives lors de vos attaques, vous êtes conscient que ça vous porte préjudice ?

 » On est conscient vraiment que les gens nous attendent sur ça. Quand une équipe adverse joue Supremacy, elle sait qu’on va attaquer dans les dernières secondes et ça peut nous porter préjudice. On veut jouer safe. Quand on lance l’exécution, pour pouvoir poser, on veut avoir toutes les chances de notre côté et être encore les 5 en vie. Après les équipes savent qu’on fait ça. À mon arrivée, j’en ai tout de suite parlé avec tous les teams mates. Faire ça c’est bien, mais on va être attendu au tournant. Donc on a vachement travaillé sur de nouvelles stratégies, plus agressives. Quitte à ce que ça se retourne contre nous on va prendre des risques et y aller au skill, on est tous talentueux en termes de skill dans l’équipe. Les deux dernières semaines, on s’est entrainé pour changer de style de jeu, surprendre et améliorer notre panel de strat. « 

 

En ce qui concerne votre défaite en qualifier de 6 cup ?

 » Il y a eu plein de facteurs comme un manque de concentration, des erreurs individuelles, et peut-être qu’on les a un peu sous-estimés. C’est pour ça, il faut être à 100% sur tous les matchs, c’est un truc sur lequel il faut travailler aussi. « 

 

Pas trop confiant avant d’aborder Mysterious Monkeys ?

 » Je ne suis jamais trop confiant à l’approche d’un match. R6 c’est un jeu très hasardeux dans le sens ou n’importe qui peut battre n’importe qui. Une équipe de Challenger League peut battre une équipe de Pro League. C’est une bonne équipe, s’ils sont là c’est que c’est forcement une bonne équipe. Il faut aborder cette rencontre sereinement, avec un maximum de concentration. »

 

Ton intégration s’est-elle bien passée ? Qu’est ce que tu apportes de différent par rapport à Poseidon, ton prédécesseur ?

 » Mon intégration se passe bien. Je m’entends très bien avec tout le monde. Je pense que j’apporte un peu plus d’agressivité en attaque. Pouvoir exploser a certains moments, pouvoir rusher sur le flanc et faire la différence en prenant un kill ou deux a certains moments. Chose que Popo faisait avec peut-être un peu plus de mal. Après il a d’énormes qualités et est plus fort que moi sur certains points, comme le placement. Supremacy qui est une équipe très passive a besoin d’un petit peu plus d’agressivité en attaque, pour ne pas laisser biboo trop seul. Il y avait 4 supports et juste Biboo en opener. « 

 

Justement, comment expliquer que vous étiez souvent esseulés et que les revenge étaient tardives lors du match face à Snooken Knows ?

  » Oui, on a remarqué que biboo rushait souvent tout seul, prenait un kill mais se faisait trade rapidement. S’il ne faisait pas deux ou trois kills, on n’avait plus personne pour ouvrir. On a vraiment travaillé autrement pour qu’il ne soit plus esseulé et qu’on puisse prendre des revenges plus rapidement dans toutes les situations. « 

 

En cas de victoire, vous pouvez tomber sur Ence qui s’est toujours qualifié en LAN, ou prendre votre revanche sur Snooken Knows. Vous avez une préférence ?

 » On n’a pas de préférences concernant les deux équipes. Je pense que les deux ont un très bon niveau. Tomber sur l’une ou l’autre ne nous dérangerait pas, car en cas de victoire contre snooken on pourrait être content d’avoir pris notre revanche dans un match à enjeu et oublier notre premier match. Pour Ence ce serait l’occasion d’être les premiers a les priver de LAN. Mais dans un premier temps on doit rester concentré sur le match face à MM, le gagner et on pourra ensuite envisager la suite. « 

 

Qu’est ce que tu penses du groupe B ?

 » Je pense que le premier du groupe sera Penta, ils sont encore très fort. Même si je pense qu’Ares est très fort aussi, je ne les vois pas battre Penta. Au vu des dernières performances je verrais Penta premier et Begenius deuxième. Après, peut-être que Millenium va se réveiller et ils vont réussir à accrocher la deuxième place. « 

 

Et pour les zones LATAM et NA ?

 » Je suis beaucoup la scène NA. L’équipe qui ma toujours impressionné et je suis content qu’ils reviennent en forme, c’est Continuum. Ce sont de très bons potes, je les apprécie énormément. C’est la même équipe que l’on jouait en Y1S3, très méthodique, très propre, avec du skill et de belles ouvertures. Nvk m’impressionne, c’est le meilleur joueur NA en termes de skill.

Je suis aussi beaucoup la pro league LATAM, pour moi BRK, Team Fontt et Black dragons sont au-dessus. Brk a fait un no match hier contre BD, ils traversent une mauvaise passe, mais je pense qu’ils vont vite se réveiller. La Team fontt a eu départ difficile, mais après ils ont roulé. Et black dragons je les trouve vraiment impressionnant cette saison, surtout avec l’arrivé de Julio (ex BRK). Concernant les joueurs, il y a Astro il est trop fort ! Il y aussi Kamikaze, même si en tant qu’ouvreur il n’a pas l’AIM de Nesk ou Astro, il a un style très polyvalent et très efficace. « 

 

Nous remercions @Elemzje et @Supremacy d’avoir permis cet avant-match.

A lire en entier ici : url : https://www.esix.fr/article/elemzje-fait-le-point-sur-supremacy

]]>
https://www.esix.fr/article/elemzje-fait-le-point-sur-supremacy/feed 0 4550
Ksiix vole comme le papillon, pique comme l'abeille https://www.esix.fr/article/ksiix-vole-comme-le-papillon-pique-comme-labeille https://www.esix.fr/article/ksiix-vole-comme-le-papillon-pique-comme-labeille#respond Wed, 04 Oct 2017 14:10:54 +0000 https://www.esix.fr/article/ksiix-vole-comme-le-papillon-pique-comme-labeille

Officialisé le 26 septembre dernier au sein de l’équipe Blackbees, Josselyn « KSiiX » Le Guilloux nous rappel son parcours de joueur Pro League, nous apporte plus d’éclaircissement sur son arrivée chez les Abeilles noires et nous donne les objectifs de sa team pour la suite de la saison.

Warrior Team France et première Pro League

 » J’ai commencé en Y1S1 avec une équipe qui n’existe plus aujourd’hui : Ronin. J’avais tenté de monter une équipe avec mon pote de toujours Spraa (Chili). Mais voyant que l’on n’arrivait pas à faire grand-chose, j’ai décidé de tenter ma chance dans une autre line-up, les « Gros Calibres », qui deviendra ensuite Warrior Team France. J’ai donc fait avec eux les qualifications pour la Pro League Y1S1 qu’on a réussies. Pour marquer le coup, Ubisoft a fait partir les 8 équipes qualifiées, en Pologne à Katowice. C’était juste énorme comme Lan.

Après ça, il y a eu la Gamers Assembly. Une autre super lan avec une très bonne ambiance de la communauté. Juste après la Gamers Assembly j’ai décidé de partir de Warrior Team France pour retourner avec Spraa monter notre projet. « 
 

Le séjour chez unKnights

 » On a donc passé la Y1S2 à construire notre équipe et avant la DreamHack, nous avons trouvé une super structure, unKnigths.

On avait fait un résultat assez mitiger pour la DreamHack, mais on n’a pas abandonné pour autant, avec en vue les qualifications Y1S3 de la PL. Des départs dans l’équipe compliquent les qualifications, mais on réussit quand même à se qualifier en Pro League. Avec un manque de préparation évident à cause de tous ces changements, on ne fait pas une énorme saison, mais elle reste satisfaisante. Après ça, notre line-up unKnights split avec quelques conflits internes. « 

Une Year 2 passée dans l’ombre

 » Je n’ai rien tenté en Y2S1. J’ai essayé la Y2S2 en challenger avec les Radiants, une équipe internationale, mais sans succès. La barrière de la langue me gênait trop. J’ai donc fait une pose du jeu pendant 3 mois, de juin à septembre, et j’ai décidé de reprendre, car la compétition et le jeu me manquaient trop. « 

L’arrivée chez les Blackbees

 » J’ai choisi les BlackBees, car je connaissais la plupart des joueurs depuis un moment. J’ai joué à de nombreuses reprises contre eux, à part Anthrax qui jouais sur console. On fait tous des erreurs (Rires). Je savais qu’ils avaient le niveau pour la challenger, avec ce qu’ils ont montré en coupe de France (finaliste), ou leurs différentes prestations sur les cups.

Pour ma part, je leur apporte les différentes expériences que j’ai pu avoir sur R6 et ma façon de voir le jeu. Mais il m’a fallu un temps d’adaptation, l’ambiance et la façon de jouer est très différentes des Line-up dans lesquelles j’ai pu jouer : Une très bonne ambiances, décontracté, mais sérieux quand il le faut. « 

La saison en Challenger League et les objectifs

 » Je n’étais pas présent pour le match contre Vitality, mais contre Aera, le match à été plus dur que je ne le pensais. Sur Border, on était au-dessus par rapport aux stratégies et aux duels gagnés. Sur Sky ça a été l’inverse, ils ont juste été meilleurs. Et sur Oregon, les nombreuses erreurs qu’on à commises durant la map on failli nous coûter notre place en challenger.

Il va falloir qu’on améliore notre jeu ensemble pour pouvoir gagner contre EnD. Je pense que nous sommes Outsider pour le moment, mais on va tout faire pour passer en playoffs.

L’objectif principal est le maintien, mais avec de l’entrainement et du mental, le passage en Pro League est tout à fait envisageable. Personnellement, je suis content de nos résultats. Notre line-up est jeune et très prometteuse sur du long terme.

La qualification pour la 6 cup fait aussi parti de nos priorités. Quant au 6 Invitational, je ne m’avance pas trop, le niveau y est beaucoup plus élevé, comme il est dans longtemps, on aura le temps de s’entraîner et qui sait, on ce qualifiera peut être. « 

La vision de Ksiix sur la Pro League

 » Que des matchs importants, notamment dans le groupe B, avec le match décisif entre un BeGenius très solide niveau skill et Millenium pour ne pas aller en Relégation. Le match entre Ares et Penta que j’attends beaucoup. Et pour le Groupe A, Supremacy contre les Mysterious Monkey, je vois Supremacy bien favori.

Pour les phases finales, en ce qui concerne l’Europe, je verrai bien Penta et ENCE. Je pense que l’Europe reste au-dessus en termes de niveau, mais il va falloir faire attention au Brésilien de la team Fontt, et pour la NA, Continuum et Rogue semble très bien parti. « 

Nous remercions Ksiix et l’équipe Blackbees d’avoir permis cet entretien. Vous pouvez retrouver le joueur sur son Twitter

A lire en entier ici : url : https://www.esix.fr/article/ksiix-vole-comme-le-papillon-pique-comme-labeille

]]>
https://www.esix.fr/article/ksiix-vole-comme-le-papillon-pique-comme-labeille/feed 0 4552
FORTNITE: L’événement « Broyer la horde » débarque le 5 octobre ! http://supr3m3.tv/news/levenement-broyer-la-horde-debarque-le-5-octobre-476 http://supr3m3.tv/news/levenement-broyer-la-horde-debarque-le-5-octobre-476#respond Tue, 03 Oct 2017 16:50:50 +0000 http://supr3m3.tv/?p=476

Epic Games est heureux d’annoncer aujourd’hui la mise à jour « Broyer la horde » disponible dans le mode de jeu PvE « Sauver le monde » de Fortnite,

disponible sur PlayStation 4, Xbox One, PC, et Mac. Disponible le 5 octobre, « Broyer la horde » offre un tout nouveau mode de gameplay « Défiez la horde », un nouvel événement dans le jeu, de nouveaux héros, armes et bien plus !

Le PvE « Sauver le monde » est disponible en accès anticipé payant, et sera gratuit en 2018. Pour plus d’informations sur la mise à jour rendez-vous ici.

Broyer_la_horde


À propos de Epic Games Inc.
Fondée en 1991, Epic Games, Inc. développe des jeux video innovants et des moteurs de jeu cross-plateforme. La société est à l’origine de la saga à succès « Unreal », du blockbuster « Gears of War » et du révolutionnaire « Infinity Blade » sur mobile. La technologie Unreal Engine d’Epic Games a déjà remporté plus d’une douzaine de récompenses et le moteur est désormais disponible sous licence. Epic recrute en permanence de nouveaux talents pour ses studios de Caroline du Nord, à Washington, en Utah, mais également en Pologne et au Japon. Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.epicgames.com/ et suivez @EpicGames.

]]>
http://supr3m3.tv/news/levenement-broyer-la-horde-debarque-le-5-octobre-476/feed 0 476
Le mode Battle Royale de Fortnite est maintenant disponible gratuitement sur PS4, Xbox One, PC, et Mac http://supr3m3.tv/news/le-mode-battle-royale-de-fortnite-est-maintenant-disponible-gratuitement-sur-ps4-xbox-one-pc-et-mac-463 http://supr3m3.tv/news/le-mode-battle-royale-de-fortnite-est-maintenant-disponible-gratuitement-sur-ps4-xbox-one-pc-et-mac-463#respond Mon, 02 Oct 2017 16:18:00 +0000 http://supr3m3.tv/?p=463  

Depuis le 26 Septembre, le mode Battle Royale du jeu Fortnite d’Epic Games est disponible gratuitement pour tous les joueurs sur PlayStation 4, Xbox One, PC, et Mac. Battle Royale est un mode PVP qui parachute 100 joueurs sur une carte gigantesque où ils doivent combiner leurs talents de construction et de combat pour être le dernier survivant.





La mise à jour d’aujourd’hui apporte également la possibilité de faire des parties en équipe, deux nouvelles armes, et d’autres ajustements. Cette mise à jour, ainsi que des détails concernant les futures mises à jour a été détaillée ici par l’équipe de développement la semaine dernière.

Pour y jouer, les utilisateurs de Playstation 4 et Xbox One peuvent trouver gratuitement Fortnite Battle Royale sur la boutique en ligne de leur plateforme ; les joueurs PC et Mac peuvent s’inscrire et le télécharger gratuitement sur www.fortnite.com.

Le PVE « Save the World » de Fortnite reste en Early Access payant, avec le pack Fondateur toujours disponible à l’achat. Il sera gratuit en 2018.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.fortnite.com, ou suivez nous sur Facebook et Twitter pour des mises à jour.

À propos de Epic Games Inc.
Fondée en 1991, Epic Games, Inc. développe des jeux video innovants et des moteurs de jeu cross-plateforme. La société est à l’origine de la saga à succès « Unreal », du blockbuster « Gears of War » et du révolutionnaire « Infinity Blade » sur mobile. La technologie Unreal Engine d’Epic Games a déjà remporté plus d’une douzaine de récompenses et le moteur est désormais disponible sous licence. Epic recrute en permanence de nouveaux talents pour ses studios de Caroline du Nord, à Washington, en Utah, mais également en Pologne et au Japon. Pour plus d’informations, rendez-vous sur http://www.epicgames.com/ et suivez @EpicGames.

]]>
http://supr3m3.tv/news/le-mode-battle-royale-de-fortnite-est-maintenant-disponible-gratuitement-sur-ps4-xbox-one-pc-et-mac-463/feed 0 463